Facebook

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Espace Naturel Sensible du plateau mornantais

L’espace naturel sensible du plateau mornantais est constitué de 3 sites remarquables : les landes de Montagny (431ha), le bocage de Berthoud (258ha) et les prairies et landes de la Pyramide (299ha).

Le plateau mornantais se compose de milieux naturels peu répandus dans le département : landes sèches, prairies humides et terres cultivées ponctuées d’étangs. Ce site a la particularité d’accueillir des zones sèches et des zones humides de manière juxtaposée. Les espèces présentes sont remarquables : courlis cendré, œdicnème criard, busard cendré, vanneau huppé : oiseaux prairiaux qui viennent nicher sur le plateau ; orchis à fleurs lâches : orchidée qui se développe dans les prairies humides ; triton crêté : amphibien d’intérêt européen présent dans les mares.

Ce patrimoine participe à l’identité du plateau forgée au fil du temps par l’occupation humaine et notamment l’activité agricole.

Ce territoire localisé en périphérie de l’agglomération lyonnaise, subit des évolutions qui se traduisent par une déprise agricole sur les terrains les moins productifs, un développement de la fréquentation par un public citadin en demande d’espaces de nature, et une urbanisation progressive des paysages.

Afin de disposer d’un outil foncier, une zone de préemption au titre des ENS a été mise en place sur le site en 2011.

Le plan de gestion de l’espace naturel sensible du plateau mornantais a été élaboré en 2015 de façon participative. Ainsi, 5 ateliers ont été organisés avec les acteurs locaux (habitants, agriculteurs, élus, associations…). Ceux-ci ont permis de faire ressortir les enjeux de cet espace naturel, les objectifs de gestion du plan d’actions et enfin les actions possibles pour répondre à ces objectifs.

4 grands objectifs pour le plateau mornantais :

  • Préserver l’identité paysagère de l’Espace naturel Sensible par le maintien de la mosaïque de milieux.
  • Mieux connaître le fonctionnement écologique des milieux.
  • Valoriser l’espace naturel et sensibiliser les usagers.
  • Favoriser l’appropriation du plan de gestion par les acteurs locaux.

Télécharger le dépliant plateau mornantais

Le peuple des mares

Un suivi des amphibiens a été réalisé en 2017 par la LPO sur les landes de Montagny à la demande du CENRA dans le cadre du plan de gestion de l’espace naturel sensible du plateau mornantais.
45 mares ont été prospectées. 8 espèces ont été recensées mais plus de la moitié des mares ne présentaient qu’une espèce, la grenouille verte. Le triton crêté espèce menacée et bénéficiant d’un statut de protection européen n’a été trouvé que dans 6 mares. Il faut dire qu’il est très exigeant, il préfère des mares assez grandes, à pente douce avec une végétation aquatique conséquente. D’autres tritons, le triton alpestre et le triton palmé, le crapaud commun et le crapaud calamite ont été vus ou entendus à de rares occasions. Enfin la grenouille agile est plus fréquente. Toutes ces espèces sont protégées en France. Les landes de Montagny présente une richesse certaine mais avec des populations fragiles par manque d’habitats favorables ou perturbation de leur habitat (curage inadapté, introduction de poissons…).

Téléchargez le guide technique sur les mares prairiales

A tire d’ailes

Un inventaire des oiseaux a également été réalisé en 2017 sur les landes de Montagny. 83 espèces dont 64 protégées soit nichant sur ou à proximité immédiate du site soit s’y alimentant soit en halte migratoire.
L’espèce la plus abondante est l’étourneau sansonnet qui se déplace toujours en très grands groupes. Viennent ensuite le rossignol philomèle et la fauvette grisette qui apprécient les milieux buissonnants de la zone. 11 espèces patrimoniales sont présentes parmi les espèces nicheuses dont plusieurs typiques des milieux agricoles comme l’alouette des champs et le bruant proyer. Il est à noter la présence de la fauvette mélanocéphale, espèce méditerranéenne dont la population rhodanienne est essentiellement sur les landes de Montagny. Le changement climatique est certainement responsable de la remontée vers le nord de l’espèce.
Plusieurs rapaces menacés ou peu fréquents profitent de ce paysage bocager pour se nourrir : busard cendré, busard Saint-Martin, circaète jean–le-blanc et milan royal. Le seul rapace nocturne signalé est le hibou grand-duc, la plaine de Berthoud étant préférée aux landes de Montagny par les autres chouettes et hiboux.

 

Le marais de Morlin

Les landes de Montagny cachent un petit joyau de biodiversité, le marais de Morlin, propriété de la commune de Taluyers. Ce marais est l’un des derniers marais du département se trouvant sur un plateau et non en plaine. Celui-ci fait d’ailleurs l’objet d’un plan de gestion bien spécifique.

Téléchargez le dépliant du Marais de Morlin

Horaires d’ouverture de la Copamo

  • Lundi, Mercredi et Jeudi : 9h-12h et 13h30-17h30 
  • Mardi : 13h30-17h30 
  • Vendredi : 9h-16h30 en continu

Contact

Copamo - Le clos Fournereau
50 avenue du Pays Mornantais
CS40107 69440 MORNANT
Tél. : 04 78 44 14 39

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Utilisation de cookies et collecte des données personnelles

Le site cc-paysmornantais.fr utilise des cookies afin d'assurer le bon déroulement de votre visite sur son site et de réaliser des statistiques d'audience.